Travaux

Poutre IPE et IPN : quelles sont leurs différences ?

Si vous n’êtes pas du domaine de la construction, les sigles IPE et IPN vous paraîtront probablement nouveaux. Pourtant, il ne s’agit que des poutres que l’on utilise pour supporter et stabiliser une structure. Les modèles les plus répandus sont fabriqués en acier, mais d’autres sont également disponibles sur le marché. Découvrez dans ce bulletin les différences entre un IPE et un IPN.

Qu’est-ce qu’une poutre IPE ?

Une poutre IPE est une structure métallique souvent utilisée dans les grandes constructions. Ayant une forme de « I », elle tire une partie de son nom (Poutrelle à Profil Européen) de son aspect physique.

La structure métallique dispose des ailes surfaciques parallèles et d’un noyau épais. Ce qui lui confère une excellente résistance et fait de lui un élément incontournable en matière de construction. Il est donc difficile de parler des structures de bâtiments sans mentionner les poutres IPE.

Les poutres IPE sont fabriquées à partir des nuances d’acier inoxydable. Cela offre une grande flexibilité aux fabricants qui peuvent utiliser diverses méthodes dans leur processus de fabrication. L’une de ces méthodes est le laminage à chaud.

les différences entre une poutre ipe et ipn

Qu’est-ce qu’une poutre IPN ?

Acronyme de I à Profil Normal, IPN est une poutrelle qui se distingue principalement par ses ailes inclinées. La lettre « I » utilisée dans son nom fait référence à la forme qu’elle présente. Incontournables dans les travaux liés aux plafonds, aux murs et aux planchers, les poutres IPN veillent au maintien des constructions afin d’éviter que celles-ci s’écroulent. Ils jouent donc les mêmes rôles que les IPE.

Lire aussi :  Installer un receveur de douche extra-plat en résine

Ils se déclinent en divers modèles dont les IPN en acier qui sont les plus utilisées. Néanmoins, le bois, le verre, le fer et l’inox sont quelques autres modèles disponibles sur le marché. Le bois est très sollicité en menuiserie pour diverses tâches, notamment le remplacement du plancher. Quant à l’acier, il est très utilisé dans les grandes constructions. C’est donc en fonction des travaux envisagés qu’il faut choisir son modèle.

Différences entre les poutres IPE et IPN

Les différences entre les poutres IPE et IPN sont de divers ordres. L’un des principaux éléments qui distinguent les deux poutres est le type d’ailes qu’elles possèdent. Encore appelées semelles, elles ne sont rien d’autre que les extrémités des structures métalliques. En effet, les poutres IPN sont dotées de semelles inclinées, avec une pente de 14 %. Elles ont une hauteur plus importante et affichent une épaisseur plus large que les bords de leurs ailes.

En revanche, les poutres IPE se distinguent par leurs ailes parallèles. Contrairement aux poutres IPN, elles ne sont ni inclinées ni penchées. Elles sont dotées d’une épaisseur constante. De même, elles se reconnaissent grâce à leurs ailes larges ainsi que leur épaulement plus important. Enfin, bien que les deux structures aient une forme de I, elles diffèrent légèrement l’une de l’autre quant à la forme.

Par ailleurs, les différences entre un IPN et un IPE peuvent encore se faire remarquer au niveau des dimensions. Les poutres IPE affichent une hauteur et une capacité de charge plus importante que les poutres IPN. Pour finir, elles sont plus lourdes et coûtent plus cher que les poutres IPN.

Lire aussi :  Pose de placo sous pente ou sous rampant : comment procéder ?

Applications courantes de ces types de poutres

Les poutres IPN et les poutres IPE sont incontournables dans le domaine de la construction. C’est le moins que l’on puisse dire en matière des applications de ces matériaux.

Principales applications courantes des poutres IPE

Fabriquées en acier inoxydable, les poutres IPE se distinguent singulièrement du béton ou du bois. Leur rapport entre résistance et poids est largement au-dessus de celui de ces deux matériaux. Elles sont donc capables de mieux résister aux contraintes de flexion, de traction et de compression. Ce qui peut se remarquer facilement lorsqu’on les soumet à une charge entre deux supports. Elles réussissent à résister, sans pour autant générer de poussée latérale entre les deux éléments.

Compte tenu de toutes ces caractéristiques, les poutres IPE répondent à de nombreux besoins humains. Elles interviennent principalement dans la construction du squelette de bâtiments industriels et autres bâtiments. Elles servent principalement de support aux plafonds et aux ouvertures. Elles sont aussi utilisées dans la structure des ponts et dans la construction de machines et autres équipements.

Principales applications courantes des poutres IPN

En réalité, les applications des poutres IPN ne diffèrent pas de celles reconnues aux poutres IPE. Puisque dans le domaine de la construction, une structure IPE est autant importante qu’une structure IPN. La seule différence est qu’une poutre IPN convient plus à une structure légère ou moyenne qu’à une structure lourde. Il s’agit donc des matériaux très utilisés dans la construction des planchers, des mezzanines et des charpentes légères.

Lire aussi :  Transformer un hangar en habitation : les étapes à suivre

Les poutres IPN peuvent également être utilisées dans la construction d’une maison ou dans l’érection d’un mur. Surtout s’il s’agit d’un mur de soutènement.

En résumé, les poutres IPE et IPN interviennent toutes deux dans le domaine de la construction. Cependant, elles présentent des différences remarquables. Leurs ailes et leurs dimensions sont des éléments clés qui les différencient.

Comments are closed.