Extérieur

Quels sont les avantages et inconvénients des piscines naturelles ?

Les piscines naturelles sont de plus en plus prisées par les amateurs de baignade à domicile. Ces bassins écologiques offrent un véritable havre de paix où nageurs et biodiversité cohabitent harmonieusement. Mais quels sont les avantages et inconvénients d’une telle installation ? Cet article vous présente les principales caractéristiques des piscines naturelles, ainsi que les éléments à prendre en compte pour déterminer si cette option convient à vos besoins.

L’alternative écologique et esthétique

Contrairement aux piscines traditionnelles, les piscines naturelles fonctionnent sans produits chimiques. Elles reposent sur un processus de filtration biologique grâce à l’action combinée de plantes épuratrices et de micro-organismes bénéfiques. Ce système permet de conserver une eau parfaitement saine et limpide tout au long de l’année, sans avoir recours au chlore ou à d’autres substances nocives pour l’environnement.

Côté esthétisme, les piscines naturelles se distinguent également avec leur allure de petit étang paysagé. Ce type de bassin s’intègre parfaitement à votre jardin, créant une ambiance paisible propice à la détente. La teinte verdâtre de l’eau, inhérente à l’équilibre biologique du bassin, participe à cet effet naturel et apaisant.

Une gamme variée de styles et tailles

Les piscines naturelles peuvent être conçues selon des styles très variés, allant du petit bassin rustique à la grande piscine contemporaine. De nombreux matériaux peuvent être utilisés pour réaliser le contour de votre bassin, comme la pierre, le bois ou encore les galets. La taille du bassin peut également varier en fonction de vos envies et contraintes d’espace.

Lire aussi :  Les maladies les plus courantes du laurier-rose et comment les prévenir ?

construire piscine naturelle

Fonctionnement et coût d’une piscine naturelle

Système de filtration biologique et zones distinctes

Une piscine naturelle repose sur un système de filtration biologique qui se divise généralement en trois zones distinctes : la zone de baignade, la zone de régénération et la zone d’épuration.

Les plantes épuratrices présentes dans la zone de régénération permettent d’absorber les impuretés de l’eau et d’éliminer les nutriments dont se nourrissent les algues. Quant à la zone d’épuration, elle abrite des micro-organismes bénéfiques qui contribuent au processus de dégradation des matières organiques.

Coût de construction et d’entretien

Le coût de construction d’une piscine naturelle est généralement plus élevé que celui d’une piscine traditionnelle, en raison du travail supplémentaire nécessaire pour créer les différentes zones et le système de filtration biologique.

Néanmoins, l’investissement peut rapidement être rentabilisé grâce aux économies réalisées en matière d’entretien. En effet, l’absence de produits chimiques réduit considérablement les coûts d’entretien courants, tels que l’achat de chlore et autres désinfectants.

De plus, l’eau des piscines naturelles s’évapore moins rapidement en raison de sa teinte verdâtre, ce qui limite la consommation d’eau nécessaire au remplissage. Enfin, il est important de souligner que l’installation d’une piscine naturelle peut bénéficier de certaines aides financières dans le cadre de dispositifs destinés à encourager les aménagements écologiques.

Les inconvénients de la piscine naturelle

Espace nécessaire pour les différentes zones

L’un des principaux inconvénients des piscines naturelles est l’espace occupé par les différentes zones de filtration. Pour garantir un processus de régénération efficace, la surface dédiée aux plantes épuratrices doit représenter au moins 50 % de celle de la zone de baignade. Cette contrainte peut limiter le choix d’une piscine naturelle pour les propriétaires disposant d’un jardin de petite taille.

Lire aussi :  Reconnaître les crottes de renard dans son jardin : quels sont les signes à repérer ?

Températures de l’eau et durée de baignade

Au-delà de l’espace requis, il est également important de noter que les piscines naturelles sont généralement plus froides que les piscines traditionnelles. La présence de végétation autour du bassin crée une ombre permanente qui empêche une montée rapide de la température de l’eau. De plus, l’absence de dispositif de chauffage rend difficile la régulation des températures lors des périodes de froid.

Cette caractéristique peut limiter la durée de baignade pour les personnes sensibles au froid ou celles qui souhaitent profiter de leur piscine toute l’année. Toutefois, certains propriétaires de piscines naturelles choisissent d’installer un système de chauffage solaire pour pallier ce problème.

se baigner dans une piscine naturelle

Période d’équilibre biologique

Enfin, il est essentiel de souligner que les piscines naturelles requièrent une période d’équilibre biologique avant de pouvoir être utilisées. Cette étape, qui dure généralement plusieurs semaines voire quelques mois, permet à l’eau de se stabiliser et aux plantes épuratrices de s’adapter à leur environnement. Durant cette phase, il est conseillé de ne pas se baigner afin de préserver l’écosystème en construction.

En somme, les piscines naturelles offrent une option écologique et esthétique pour les amateurs de baignade désireux de s’intégrer harmonieusement à leur environnement. Néanmoins, les contraintes liées à l’espace nécessaire pour les différentes zones de filtration, ainsi que les températures de l’eau et la période d’équilibre biologique doivent être prises en compte avant de vous lancer dans la construction d’une telle installation.

Comments are closed.