Extérieur

Les solutions naturelles pour se débarrasser des doryphores

Aussi connu sous le nom de chrysomèle de la pomme de terre, le doryphore est l’un des insectes les plus redoutés des jardiniers en raison de ses dégâts considérables sur les cultures. Cette bestiole originaire du Mexique est facile à repérer, mais pas facile à éliminer.

En effet, le doryphore a progressivement développé une grande résistance contre les produits chimiques. Cette particularité serait due à sa grande variabilité génétique et à sa vitesse de multiplication. Il est néanmoins possible de s’en débarrasser de manière naturelle. Voici comment procéder !

Se débarrasser des doryphores dans son jardin : les solutions naturelles efficaces

Effectuer un nettoyage manuel

Le nettoyage manuel est sans aucun doute la première méthode naturelle pour se débarrasser des doryphores d’un jardin. Cette solution est fastidieuse, mais efficace. La méthode consiste à régulièrement inspecter les plantes pour repérer leur présence.

Dès que cet insecte est repéré, il est conseillé de délicatement le retirer au moyen d’un outil doux ou en utilisant ses mains. Les insectes doivent ensuite être immédiatement écrasés. Ils peuvent vite se reproduire s’ils sont laissés au sol. Par ailleurs, il est aussi important d’identifier les laves et les œufs des doryphores.

Utiliser des plantes répulsives

Certaines plantes ont des propriétés répulsives naturelles qui dissuadent les doryphores de s’approcher des cultures. Le basilic, la menthe et l’œillet d’inde notamment perturbent les sens de ces insectes grâce à leurs odeurs, leurs arômes ou leurs composés chimiques.

Lire aussi :  Déboucher une canalisation extérieure : comment faire ?

Il est donc conseillé de les planter en bordure ou tout près des cultures pour dissuader les doryphores. Ces plantes constituent ainsi des barrières naturelles contre ces ravageurs. Elles représentent un bon moyen de protéger sa plantation.

Comment se débarrasser des doryphores de façon naturelle ?

Installer des pièges à phéromones

Les phéromones sont des substances chimiques chargées d’hormones sexuelles odorantes qui servent de guet-apens entre des partenaires sexuelles. Les agricultures s’en servent pour monter des embuscades aux doryphores : les pièges à phéromones.

En pratique, ces outils imitent les signaux chimiques des phéromones en émettant des substances synthétiques qui trompent les doryphores mâles. Lorsqu’ils détectent la phéromone, ils croient rejoindre une femelle, entrent dans l’embuscade et se font capturer.

Les pièges servent d’appâts pour attirer et piéger les doryphores mâles, empêchant ainsi leur reproduction avec les femelles. Ils réduisent donc la prolifération de ces ravageurs. Toutefois, le piège doit être stratégiquement placé pour être efficace.

Il est à cet effet conseillé de l’installer à de nombreux endroits afin d’assurer une bonne couverture du champ ou du jardin. Le piège à phéromone ne garantit néanmoins pas l’élimination totale des doryphores. La méthode contribue cependant à considérablement réduire leur nombre.

Les nématodes prédateurs

Les nématodes sont de minuscules prédateurs inoffensifs pour les plantes, les animaux et les humains. Par contre, certaines races comme l’Heterorhabditis bacteriophora ou le Steinernema feltia sont mortelles pour les larves et les doryphores.

Les nématodes prédateurs sont mélangés à de l’eau et appliqués sur les sols à proximité des jardins. Une fois au contact de la terre, ils vont à la recherche de leur proie, les localisent, pénètrent leur corps et y libèrent des bactéries symbiotiques mortelles.

Lire aussi :  Bien compacter une allée en graviers : comment faire ?

Les nématodes se nourrissent ensuite des larves mortes, se reproduisent et continuent à éliminer les doryphores. Cependant, l’utilisation des nématodes prédateurs est efficace à condition que toutes les instructions soient bien suivies. Ils doivent par exemple être appliqués sur un sol chaud, à environ 12 °C.

Attirer les prédateurs naturels dans son jardin

Les doryphores ont des prédateurs naturels comme les carabes, les coccinelles, les poules et les oiseaux insectivores. Il est possible dans certains cas de les amener à s’installer dans les jardins pour se débarrasser de ces ravageurs.

Pour attirer les oiseaux insectivores tels que les hirondelles et les mésanges, disposez des mangeoires à oiseaux et des zones de nidification. Les coccinelles et les carabes sont attirés par les fleurs riches en nectar comme la marguerite ou l’achillée.

Inciter les prédateurs naturels des doryphores à s’installer dans les cultures est aussi un bon moyen de les éliminer pour favoriser l’équilibre écologique de son jardin.

Les autres astuces naturelles pour se débarrasser des doryphores

L’huile de neem

Bien d’autres solutions naturelles peuvent être utilisées pour éliminer les doryphores. Vous pouvez notamment avoir recours à l’huile de neem. Appliquez-la sous forme de spray sur les plantes touchées pour obtenir un résultat efficace.

Le vinaigre

Prenez toutefois le soin de porter des gants pendant cette manipulation, car, bien que naturelle, l’huile de neem peut irriter la peau. Le vinaigre aussi aide à repousser les mauvaises herbes et les insectes.

Le pyrèthre

Pour s’en servir à cet effet, il suffit de le mélanger à du savon liquide et de l’eau. Appliquez ensuite la solution sous forme de vaporisateur. Le traitement au pyrèthre est aussi efficace. Il est surtout recommandé en cas d’invasion de larves.

Lire aussi :  Faire un terrain de pétanque sans décaisser : les étapes à suivre

Terre de diatomée

La terre de diatomée est une poudre efficace utilisée pour se débarrasser de tout type d’insectes. Mélangez-la à de l’eau et pulvérisez la solution sur les plantes attaquées.

Enfin, outre ces différents remèdes, vous devriez également prendre les bonnes mesures pour prévenir l’apparition des doryphores dans vos cultures.

Comments are closed.