Bon à savoir

Savoir utiliser la cheville Molly comme un véritable pro

La cheville est l’un des accessoires indispensables pour un bricoleur, surtout lorsqu’il doit installer des étagères. Il existe plusieurs types de chevilles en fonction de la nature du support. La cheville Molly est la plus adaptée pour supporter les poids lourds à fixer dans le plâtre. Comment fonctionne cette cheville spécifique et comment l’utiliser comme un pro ?

La cheville Molly, un accessoire utile pour le bricolage

C’est une cheville mécanique à expansion par déformation. La cheville Molly est composée de plusieurs parties, dont :

  • une tête large qui empêche la détérioration de la paroi,
  • des picots anti-rotation qui permettent à la cheville de s’ancrer dans le mur et de ne pas tourner,
  • des branches qui facilitent le pliage et assurent l’appui de la cheville,
  • des raidisseurs longitudinaux qui empêchent la cheville de s’affaisser,
  • un écrou cylindrique.

Tous ces éléments sont solidaires et interagissent entre eux.

Pourquoi utiliser la cheville Molly ?

La cheville Molly assure la solidité de la fixation dans un mur creux. Grâce à cette solidité, elle peut supporter les poids lourds.

Les murs creux adaptés aux chevilles Molly

La cheville Molly convient aux murs creux. Il s’agit notamment des murs en plaque de plâtre constituée de carton et de plâtre, de plaques simples, alvéolées ou isolées avec de l’isolant polystyrène ou de la laine minérale. L’épaisseur des murs creux est de quelques millimètres, mais peut s’étendre à plusieurs centimètres. Le choix de la taille de la cheville Molly dépend de ce critère. Cette cheville est aussi destinée aux murs en brique creuse.

Lire aussi :  Vitre de fenêtre à changer : combien cela va vous coûter ?

Les charges supportées par la cheville Molly

La cheville Molly peut supporter des poids allant de 20 à plus de 50 kg. Toutefois, le diamètre de l’accessoire de fixation peut aussi vous renseigner sur le poids qu’il peut supporter :

  • une cheville de 3 à 5 mm peut supporter un poids inférieur à 20 kg,
  • un modèle de 6 à 8 mm peut supporter une charge de 20 à 50 kg,
  • une cheville de 10 mm peut supporter une charge de 50 kg et plus.

Attention, la charge doit être inférieure ou égale à celle supportée par le mur lui-même. Par exemple, il est impensable de fixer un téléviseur de plus de 60 pouces sur un mur en plâtre simple.

utilisation de cheville molly

Les différentes étapes pour poser correctement une cheville Molly

La pose d’une cheville Molly se déroule en plusieurs étapes et nécessite un matériel adapté. Vous avez notamment besoin d’une perceuse, d’une mèche, d’un marteau et d’un tournevis. Faites bien attention, car la moindre erreur peut créer une faille dans le mur, ce qui risque de réduire l’efficacité de la cheville, voire de fragiliser le mur.

Étape 1

Percez un trou pilote là où vous souhaitez insérer la cheville Molly. La plupart de ces chevilles possèdent une extrémité pointue qui permet de les enfoncer sans trou pilote. Vous pouvez cependant en percer un afin de limiter les risques de dommages accidentels. Il faut un trou plus petit que la largeur de la douille.

Étape 2

Placez le bout de la cheville Molly dans le trou et insérez-le à l’aide d’un marteau. Lorsque le trou est percé à la bonne taille, il faut juste taper dessus légèrement. Enfoncez bien la cheville Molly. Le collier du manchon doit être au même niveau que le mur.

Lire aussi :  Répulsif naturel contre les sangliers : comment le fabriquer ?

Étape 3

Serrez la cheville Molly à l’aide d’un tournevis. Évitez les perceuses avec un embout de tournevis, car ils peuvent trop serrer la cheville Molly. Serrez bien afin que l’ancrage soit bien ajusté et le boulon résiste au serrage à la main.

Étape 4

Desserrez la cheville Molly suffisamment pour accueillir l’article destiné à être suspendu. On ne fait habituellement pas plus de deux tours complets. Mettez l’objet à suspendre en le fixant à l’aide des vis. Pour cela, servez-vous d’un tournevis et serrez jusqu’à ce que la fixation soit la plus solide possible.

Les différents types de chevilles Molly

Vous trouverez sur le marché trois types de chevilles Molly dont les utilisations varient en fonction de la nature du support. La cheville Molly est aussi disponible sous plusieurs dimensions selon les charges qu’elle va supporter.

La cheville Molly classique est une cheville à vis à bout plat. Cette cheville nécessite l’utilisation d’une perceuse pour l’enfoncer dans son trou. Vous pouvez l’utiliser sur tous les supports. La cheville Molly auto-foreuse possède une pointe plus fine qui lui permet de forer le mur au fur et à mesure qu’elle est vissée.

Quant à la cheville auto-perceuse, elle a la capacité de percer le mur sous l’action du marteau. Notez que la cheville Molly auto-foreuse et la cheville auto-perceuse sont strictement réservées aux murs en plâtre. La désignation d’une cheville Molly se présente comme suit : M4 x 33 ou M6 x 50. La lettre M signifie Molly. Le premier chiffre représente le diamètre de la tige de la vis et le second correspond à la longueur de la cheville.

Lire aussi :  La durée de vie d'un sac de 15kg de pellets pour se chauffer

Comments are closed.